SJ Financial - шаблон joomla Joomla

Les jeunes guinéens de France se mobilisent pour construire avec les pouvoirs publics guinéens un cadre de concentration pour l'avenir de la jeunesse guinéenne. A ce titre un comité technique à été mis en place par les jeunes guinéens en France pour constituer une délégation devant se rendre en Guinée. Nous avons posé 5 questions à Himi Deen Touré, trésorier du CNJGF et membre du Comité Technique (COTECH).

 Rapide présentation.

Himi Deen TOURE, Trésorier du CNJGF et Membre du comité technique en charge de la mise en œuvre du cadre de concertation avec les pouvoirs publics guinéens avec l'appui du PROJEG.

Qu’est-ce-ce que le comité technique  (cotech) France pour la mise en place d’une plateforme de dialogue entre les jeunes de la diaspora et les autorités guinéennes ?  Sa composition ? son fonctionnement ? Ses objectifs ?

Le comité technique est une entité représentative des associations de jeunes guinéens en France s'occupant de la conduite du projet de mise en place d'un cadre de concertation avec les pouvoirs publics. Il a été constitué à l'appel du CNJGF (réseau national de 32 associations) souhaitant associer les autres associations de jeunes dynamiques en France et en Guinée à la dynamique collective avec la facilitation du PROJEG. Ce comité a permis la tenue de la première assemblée de la jeunesse guinéenne en France et la sélection des membres de la délégation devant rencontrer les pouvoirs publics. Il travaille en synergie avec les associations de jeunes en Guinée.

Les objectifs principaux :

- mettre en place d'un cadre de concertation structuré avec les pouvoirs publics

- favoriserla participation des jeunes de la diaspora et de ceux vivant en Guinée à la formulation et à la mise en œuvre des politiques sectorielles.

L'adhésion au cotech est libre à toute association de jeunes et soumise au respect du règlement intérieur. Les associations membres du comité technique ont présenté leur Référent :

- AJGF :  N'famara DANSOKO (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

- CAGF :  Saidou DIALLO (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

- CNJGF : Himi Deen TOURE (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

- EDUCETERA : Chérif BALDE (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

- GRAD GUINEE :  Mahadiou DIALLO (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

 

Le Cotech a  lancé au mois de Février une procédure de sélection des candidatures pour  sélectionner les représentants des jeunes guinéens en France pour la rencontre de Boffa avec les autorités guinéennes. Où en est la procédure de sélection ? Quelles sont les associations retenues et sur quels critères ?

Cet appel à candidature a été effectué au niveau national (france) et auprès de toutes les associations des jeunes. Pour permettre la participation de tous les jeunes, l'information également été largement diffusée sur des canaux payants et gratuits dont guinéenews, voir lien

http://guineenews.org/2014/02/delegation-de-la-jeunesse-guineenne-en-france-appel-a-candidature/

Après analyse des candidatures pour la constitution de la délégation de la jeunesse guinéenne en France (voir le compte rendu de la réunion du 16 mars, accesible sur simple demande à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ,

- les candidatures des associations et réseaux suivants ont été retenues :  

AGUIBASKET (Belfort),

AEGR (Reims),

AJGF (Paris) 

ASSEGUI (Nord pas de calais)

CAGF (Paris) :

CNJGF (Paris),

EDUCETERA (Paris)

GRADGUINEE (Paris) : la Décision définitive sur sa présence au cotech et sa participation à la délégation reste suspendue au règlement d'un contentieux au sein de l'association grad guinée.

- les candidatures des associations suivantes n’ont pas été retenues :  

      1) ACDI (Ile de France)

La Rochelle

AGRT (tours)

Une fois la sélections terminée, quelle sera la suite pour les associations retenues ? Leur feuille de route, les obligations à respecter ?

Motifs d’ajournement : statut de la structure,  connaissance du projet, dossiers incomplets, qualité du bilan des activités.

- les candidatures suivantes doivent fournir des pièces complémentaires d'ici le 25 mars 2014 à 20h00 pour une nouvelle délibération le jeudi 27 Mars 2014:

AGM (montpellier)

AMIGUI (Nice)

AGIS (Grenoble)

Entr'apprendre (Bordeaux)

4. Une fois la sélections terminée, quelle sera la suite pour les associations retenues ? Leur feuille de route, les obligations à respecter ?

Après sélection des candidatures et information de nos partenaires guinéens, des sessions de préparation des candidats sont prévus pour une meilleure appropriation du projet. Une rencontre est également prévue avec le secrétaire général du ministère de la jeunesse et de l'emploi des jeunes. une seconde assemblée de la jeunesse sera organisée (objectif : présenter les candidats, définir la feuille de la route et les obligations en sus de ceux présentés dans les critères de sélection) par les jeunes guinéens en France. Durant le séjour en Guinée, une rencontre sera organisée entre les jeunes guinéens de Guinée (avec qui nous coopérons déjà) et ceux de France.

Annotons que cette délégation travaillera au nom de la jeunesse guinéenne en France.

Quelles sont les réelles attentes de cette rencontre de Boffa  à cours, moyen et long terme ? Le cotech est il confiant quant à l’engagement des associations et des pouvoirs publics guinéens ?

- Le cadre de concertation et son mode de fonctionnement seront validés par les

   parties prenantes.

 

- Les initiatives à mener en partenariat seront définies.

 

- La feuille de route concertée sera validée par les parties prenantes.

 

- La mise en commun des travaux de groupes aboutira à un consensus des

 

  parties prenantes sur les actions à mener.

Le développement de la Guinée de la Guinée passe par l'implication de toutes les forces motrices notamment les guinéens de l'étranger.  Nous sommes convaincus de la réussite de cette démarche inédite que nous avons souhaitée depuis 2010. Le cotech travaille dans ce projet en tant que partenaire des pouvoirs publics,  veillera scrupuleusement au respect des engagements.

Questionnaire réalisé par Sangaré Bachir, secrétaire général du CNJGF